Message de la gendarmerie

Depuis quelques semaines, la compagnie de gendarmerie de Montreuil/Ecuires constate une hausse de cambriolages commis en journée au préjudice de particuliers.
Le mode opératoire de ces malfaiteurs est toujours sensiblement le même: après avoir constaté l’absence des propriétaires de la maison convoitée, les malfaiteurs s’introduisent par l’arrière en fracturant une baie vitrée ou une porte qui sont souvent peu sécurisées.
Sur place, une fouille complète de la maison permet de déceler quelques bijoux et des espèces (qui deviennent de plus en plus recherchés). 
Malgré l’absence d’un butin de valeur, le préjudice moral subi par les victimes est réel et souvent important…
VOTRE MAISON LES INTÉRESSE ! Et nous ne parlons pas ici d’agents immobiliers mais de malfaiteurs errant dans nos campagnes à la recherche de l’habitation répondant à leur critère de sélection.
Souvent isolée ou sans vis à vis avec le voisin, une fois sur place le champs est libre, surtout si un simple « tournevis » ou un simple « coup d’épaule » permet l’ouverture d’une baie faiblement sécurisée à l’arrière.
Sur place, il suffit de « se servir » pour ne laisser que derrière soit désordre et surtout un sentiment de violation de l’intimité.
En réponse à ce phénomène, la gendarmerie de Montreuil/Ecuires multiplie ses services de prévention de proximité; le concours des réservistes pour renforcer son action est quasi quotidienne.
Dés qu’un fait est signalé, des techniciens en identifications criminelles de proximité œuvrent pour déceler le moindre indice abandonner par les auteurs.
L’enquête de voisinage permet parfois d’identifier un type de véhicule utilisé par les malfaiteurs QUI AVAIENT ÉTÉ REPÉRÉS par des riverains qui n’ont pas jugé opportun de faire le « 17 », craignant que leur appel dérange les forces de l’ordre !
Il reste aux enquêteurs de suivre le périple sériel de ces équipes sévissant quelques fois dans plusieurs habitations d’un même canton et de se rapprocher au fil des saisons aux caractéristiques réels du moyen de locomotion utilisé… mais plusieurs heures après leurs derniers méfaits, et bien trop tard pour une réponse opérationnelle !
La lutte contre les cambriolages est malheureusement devenue l’affaire de tous et chaque élément recueilli permet de rapprocher les enquêtes pour lutter contre cette délinquance d’appropriation.
Une seule chose à retenir, au moindre doute faites le « 17 ».
 
Capitaine HOSTE Thierry
Commandant en second
La compagnie de Montreuil/Ecuires

 

Article publié le 30/03/2017